Président national

David Neufeld a été élu président national du Syndicat des employé-e-s de la Sécurité et de la Justice lors du Congrès national du SESJ à Terre-Neuve-et-Labrador en octobre 2021. Il a été l’une des forces motrices de la première campagne nationale du SESJ visant à sensibiliser les Canadiens au travail critique qu’accomplissent les membres du SESJ pour assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes – notamment une série de vidéos innovantes et une stratégie d’engagement parlementaire conçue pour mettre en lumière les diverses voix des employé-e-s de première ligne de la sécurité publique.  

Au cours de sa carrière, David a été un syndicaliste convaincu qui défend les droits des travailleurs et travailleuses, se bat pour de meilleures conditions de travail et demande des comptes au gouvernement fédéral en ce qui concerne les 18 ministères qui relèvent des ministres de la Sécurité publique et de la Protection civile.

David a précédemment été vice-président national du SESJ, de 2014 à 2021, et vice-président régional (VPR) pour le Service correctionnel du Canada (SCC) dans la collectivité et la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC) (Ouest), de 2007 à 2021. Il est titulaire d’un baccalauréat en sociologie et en études politiques, et a effectué un stage dans les services de probation pour les jeunes.

David s’est joint au SESJ lorsqu’il a commencé à travailler comme agent de libération conditionnelle dans la collectivité au bureau urbain de libération conditionnelle de Winnipeg en 2001. Peu de temps après, il a été élu vice-président de la section locale 50081, libération conditionnelle dans la collectivité du Manitoba et du Nord-Ouest de l’Ontario.

C’est lors de son premier Congrès national triennal du SESJ à Halifax, en 2005, que David a été élu 1er suppléant pour le poste de vice-président régional SCC dans la collectivité – CLCC (Ouest). En 2007, il a ensuite accédé au poste de VPR, poste qu’il a occupé jusqu’à ce qu’il devienne président en octobre 2021.

Au cours de son mandat de vice-président national depuis 2014, David s’est concentré sur l’augmentation de l’engagement direct avec les membres, y compris un ensemble complet de sondages sur la COVID-19 auprès des membres du SCC qui ont permis d’améliorer les mesures et les protocoles de sécurité sur les lieux de travail. Il a également présidé le groupe de travail national des agents et agentes de libération conditionnelle du SESJ, qui a publié en mai 2019 un rapport approfondi sur les mauvaises conditions de travail des agents et agentes de libération conditionnelle, intitulé Protection de la sécurité publique : Défis auxquels font face les agents et agentes de libération conditionnelle du système de justice pénale canadien hautement stressé.

David a également comparu devant plusieurs comités permanents de la Chambre des communes, dont celui de la santé (HESA) et celui de la sécurité publique et nationale (SECU). Il a représenté le SESJ au Comité national de santé et de sécurité au travail du Service correctionnel du Canada, au Comité consultatif sur la sécurité des opérations dans la collectivité et au Groupe de travail sur la formule d’affectation des ressources pour les agents de libération conditionnelle dans la collectivité.

Pendant la pandémie de COVID-19, il a apporté une contribution précieuse au Comité consultatif national du SCC, à son groupe de travail sur les opérations et au groupe de travail sur les services administratifs internes.