COMITÉ NATIONAL DE L’ÉQUITÉ

Première ligne : Satinder Bains– Prairies (Sask.), Don Chigede– Ontario, Wayne Robillard– Prairies (Man.), Éric Villeneuve– Québec. Ligne inférieure : Présidente – VP national et VPR Lynette Robinson, Atlantique (GRC-Justice- SPPC), Mona Bal– Prairies (Alb.), Co-présidente – VPR Shauna Ward, Saskatchewan (SCC). Pas de photo : Celia Smith– Ontario.

Le Comité national de l’équité fait des recommandations à l’exécutif national du SESJ en ce qui concerne :

  • Les façons dont l’employeur pourrait mieux gérer les questions d’équité en milieu de travail
  • Les façons dont le SESJ pourrait mieux gérer les questions d’équité au sein du SESJ

Si vous souhaitez communiquer avec le Comité national de l’équité, veuillez utiliser l’adresse : USJEEquity-EquiteSESJ@psac-afpc.com


Les syndicats canadiens exigent que le gouvernement règle le Recours collectif noir

Le secrétariat du Recours collectif noir et plusieurs grands syndicats reviennent à la charge pour exiger le règlement du recours collectif intenté au nom de dizaines de milliers de fonctionnaires fédéraux noirs, dans la foulée de l’aveu du gouvernement que la Commission canadienne des droits de la personne a fait preuve de discrimination à l’égard de son propre personnel noir et racialisé.

L’équité – ça a l’air de quoi?

Le SESJ a été fondé sur le grand pilier de l’équité tout en célébrant nos différences. Au fil des ans, nous avons fait des progrès remarquables, mais, malheureusement, il reste encore bien du travail à faire.
Suite

SESJ comité national de l’équité

Dernières mises à jour


Qu’est-ce que l’équité en matière d’emploi?

L’équité en matière d’emploi est un programme de mesures proactives et positives conçu pour :

  1. Augmenter la représentation des travailleur-se-s qui ont été historiquement désavantagés en milieu de travail;
  2. Identifier et éliminer les barrières artificielles existant en milieu de travail qui empêchent les membres des groupes visés par l’équité à obtenir des emplois, des promotions, de la formation etc.

L’équité en matière d’emploi a trait à l’utilisation de pratiques d’embauche qui encouragent une représentation équitable des groupes visés par l’équité à un niveau reflétant leur disponibilité sur le marché du travail. Il s’agit de changer la culture en milieu de travail et les pratiques d’embauche pour que ces groupes puissent obtenir les emplois pour lesquels ils sont qualifiés.

Ce qui arrive aux personnes une fois embauchées est là aussi très important. Les milieux de travail ont souvent des préjugés cachés ou des barrières non nécessaires qui créent un environnement peu propice pour les membres des groupes visés par l’équité et les empêchent d’avancer dans leur carrière sur un pied d’égalité et d’équité avec les autres employés.

Quels sont les groupes visés par les mesures d’équité?

Dans la Loi sur l’équité en matière d’emploi, il y a quatre groupes désignés qui sont :

  • les femmes
  • les Autochtones (Premières nations, Métis et Inuit)
  • les personnes handicapées (handicap physique, mental, sensoriel, psychiatrique, ou trouble d’apprentissage)
  • les personnes qui font partie des minorités visibles—cette terminologie est dépassée et l’on parle maintenant des Noir-e-s et personnes racialisées.

Pourquoi est-ce que l’équité est importante?

Il s’agit d’une question de justice. L’équité en matière d’emploi reconnait que les femmes, les Autochtones, les personnes racialisées, les personnes avec des handicaps sont souvent freinées, non pas à cause de leur manque d’habilités, mais à cause de facteurs qui n’ont rien à voir avec leurs habilités. Des facteurs comme le racisme, la discrimination, les préjugés, les stéréotypes, les présupposés et des systèmes qui n’ont pas été conçus de manière inclusive.

Il s’agit de permettre une égalité des chances pour toutes et tous, en s’assurant que les pratiques d’embauche et de promotion soient débarrassées des préjugés et du favoritisme, et que tous les travailleur-se-s soient reconnus pour leurs compétences et qualifications.

La discrimination n’est pas toujours évidente et directe. Parfois elle est enracinée dans nos systèmes, nos pratiques et nos politiques. L’équité en matière d’emploi est une façon proactive d’éliminer la discrimination systémique en milieu de travail.